Discussions en ligne

Les discussions de cette page permettent de faire vivre les débats tout au long du forum et entre chaque visioconférence. Les discussions sur "Les sans-terre et le futur des communs" sont terminées, c'est la thématique 2 " Accès des femmes et des jeunes au foncier agricole" qui va démarrer. Vous trouverez une présentation plus détaillée des enjeux traités sur la page de présentation du thème.

Participez aux échanges

Pour participer, inscrivez-vous, connectez-vous si besoin et rendez-vous en bas de cette page dans la section commentaire.

Chaque commentaire peut être traduit dans la langue de votre choix en cliquant sur l’onglet traduction sous chaque commentaire. Pour cela nous avons recours à un logiciel de traduction automatique, si vous relevez une erreur ou avez un doute n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse : secretariat@strugglesforlandforum.net . Nous vous invitons également à prendre en compte ces questions de traduction dans vos interactions en facilitant le travail du traducteur en utilisant des phrases courtes dans la mesure du possible et en ayant à l’esprit que vous échanger avec des personnes ayant une culture et une langue différente ce qui peut générer des incompréhensions.

41 participations
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Camila Guedes
Camila Guedes
16 décembre 2021 15h13

Brasil CONTAG – Compartilho com vocês o LINK da plataforma Politica da Marcha das Margaridas –
chrome-extension://efaidnbmnnnibpcajpcglclefindmkaj/viewer.html?pdfurl=http%3A%2F%2Fwww.contag.org.br%2Fimagens%2Fctg_file_1236339083_14082019151003.pdf&clen=18495388&chunk=true

Abraços

audrey
audrey
13 décembre 2021 16h27

A continuation, un texte écrit et partagé par Céline Berthier, éleveuse de chèvres et fromagère en Ardèche (c’est une des intervenantes de la conférence de clôture du 16/12). Ce texte a été publié dans Campagnes Solidaires, le mensuel de la Confédération Paysanne, en octobre 2021. Il s’agit d’une analyse du livre “Le genre du capital“, des sociologues Céline Bessière et Sybille Gollac. Le genre du capital. Comment la famille reproduit les inégalités   Paysan, vous êtes propriétaire de terres, de bâtiments et de votre entreprise. Pour les acquérir, vous avez épargné et /ou hérité. Et vous les paysannes, vous possédez quoi ?… Lire la suite »

Legay Christian
Legay Christian
13 décembre 2021 12h49

Bonjour, Dans le cadre de la promotion de la transition agroécologique et de l’agroécologie, la sécurisation foncière se pose avec acuité pour tous les acteurs concernés afin de sécuriser les investissements. Et, de manière spécifique, la question de l’accès sécurisé aux terres pour les femmes et les jeunes restent cruciales ! Faute de solution pour les jeunes et l’absence de statut de ces derniers au sein des exploitations familiales (non participation aux décisions gérés par les ainés), ces derniers migrent ou vont sur les sites d’orpaillage. La situation est aggravée en milieu péri-urbain avec la spéculation foncière liée aux sociétés… Lire la suite »

Elena Lazos
Elena Lazos
12 décembre 2021 22h38

Desde México, puedo decir lo siguiente con respecto al acceso de las mujeres a la tierra: Incluso si la ley agraria reconoce el derecho a las mujeres a la tierra, en la práctica esto no se lleva a cabo. Primero, los usos y costumbres en términos de la herencia hacen que mayoritariamente los hijos varones sean los que reciben la tierra o la mayor parte de las mejores tierras. Incluso cuando las mujeres reciben tierras, por lo general, éstas son de menor calidad o se encuentran lejos del pueblo. Así aunque la ley agraria estipule los derechos a la tierra… Lire la suite »

Sanou Fatouma
Sanou Fatouma
10 décembre 2021 10h07

[Thématique 2] Bonjour. Merci pour la visio-conférence et pour les interventions sur cet espace-ci. Merci Paolo Groppo pour le pont avec le FMAT 2016 et avec le parcours collectif de réflexions et de lutte. Je rejoins le propos pour ajouter : 1) ces inégalités d’accès aux droits fonciers envers les femmes sont imbriquées avec d’autres inégalités et avec une certaine structuration de notre façon d’habiter le monde et d’être en relation qu’il serait important de débattre aussi. Des mouvements féministes et des pensées critiques ont questionné cela. 2) un partage d’une expérience de terrain et d’hypothèses / questionnements. Lors d’un… Lire la suite »

Michel Merlet
Michel Merlet
6 décembre 2021 17h47

J’attendais de nouvelles contributions pour intervenir, mais je n’en vois toujours que très peu, à 10 jours de la fin de la réflexion en ligne, et mise à part une intervention de Guinée, aucune autre de la part des organisations d’Afrique de l’Ouest, malheureusement. La première visioconférence, qui a heureusement été enrichie par une importante participation de la CONTAG compte tenu de l’impossibilité pour la convergence des luttes en Afrique de l’Ouest de se connecter, m’amène aux commentaires et questions suivantes: 1/ L’accès des femmes et des jeunes à la terre varie beaucoup selon les groupes sociaux et les groupes… Lire la suite »

Christian Castellanet
6 décembre 2021 14h54

Bonjour, merci pour vos contributions ! Il n’est pas nécessaire de les traduire vous même, il y a une outil de traduction automatique qui traduit dans les 4 langues principales du forum

POMMIER
POMMIER
5 décembre 2021 16h12

FRANÇAIS La question de l’accès des femmes et des jeunes à la terre me semble être mal posée. La problématique que connaissent les femmes est une chose, celle des jeunes, autre chose. Il faut donc traiter ces deux situations de manière spécifique et ne pas tout mélanger. Concernant l’accès des femmes à la terre la question centrale est celle de l’inégalité des droits des femmes par rapport aux hommes. Dans la majeure partie des sociétés humaines, les femmes et les hommes ont intégré l’idée que leurs différences naturelles étaient à la source de l’inégalité de leurs droits. En d’autres termes,… Lire la suite »

Aboubacar Hawa SYLLA
Aboubacar Hawa SYLLA
3 décembre 2021 16h45

En Guinée conakry, L’Accès des femmes et des jeunes à la terre est une question sensible dans la mesure ou les hommes sont retissent par rapport à la question. Il penses que les femmes et les jeunes doivent toujours hérités des terres, mais en l’absence d’un représentant masculin de la famille. Pour un accès effectif, les femmes et les jeunes sont obligé de se soumettre aux exigences des hommes qui en retour demande une par des récoltes de ceux-ci. Nous avons menez des activités de sensibilisations dans les communautés villageoises sur des questions liées à l’intégration et à l’acceptation des… Lire la suite »

Dernière modification le 7 mois il y a par Aboubacar Hawa SYLLA
Christian Castellanet
13 décembre 2021 16h35
Répondre à  Aboubacar Hawa SYLLA

Bonjour Sylla, merci pour votre témoignage. Si je comprends bien en Guinée les hommes acceptent de préter leurs terres aux femmes ou aux jeunes, mais en échange d’une part de leur récolte, ce qui fait qu’ils sont ocnsidérés comme locataires/ occupants précaires ? Et quel a été le résultat de vos actions de sensibilisation ?

Aboubacar Hawa SYLLA
Aboubacar Hawa SYLLA
13 décembre 2021 17h42

le résultat de nos actions est le suivant:
1-la réglementation traditionnelles de l’acquisition des terres,
2-la vente des terres cultivables après 2 ou 3 ans d’utilisation
3-la baisse du taux de récolte échangée
4-l’organisation des rencontres d’échange et d’informations sur l’utilisation effective et complète des terres empruntées.

Aboubacar Hawa SYLLA
Aboubacar Hawa SYLLA
3 décembre 2021 16h26

Bonjour à tous,
Je suis sylla Aboubacar Hawa,
ONG Sauvons l’Environnement Guinéen,

paolo groppo
paolo groppo
3 décembre 2021 15h57

Recordando los trabajos del grupo temático del FMAT de 2016, creo sería conveniente que las distintas organizaciones hicieran un balance de las acciones que han llevado a cabo para avanzar en la lista de propuestas recogidas en el documento final del grupo. = PROPUESTAS Las acciones ciudadanas deben apuntar al fortalecimiento de las organizaciones de mujeres, a la presencia de mujeres en las organizaciones campesinas y también a la educación de las sociedades en su conjunto. Fortalecer los movimientos de mujeres y su presencia en las organizaciones campesinas: Fomentar la formación jurídica básica de las mujeres para tener conocimiento de la legislación… Lire la suite »

paolo groppo
paolo groppo
3 décembre 2021 15h54

Herencia de tierras La intervención de Fanny, una campesina francesa, me pareció muy interesante. Ya hay muchas pruebas de estudios nacionales y/o regionales que confirman que en los sistemas legales y consuetudinarios, la mayoría de las mujeres, independientemente de su estado civil, no pueden heredar tierras a su nombre. Un problema que no sólo afecta a los países del Sur, sino también, como confirma Fanny, a los del Norte. Quería recordar cómo este asunto fue un tema muy discutido durante la FMAT de Valencia de 2016. El grupo de trabajo específico dedicado a las cuestiones de la tierra desde una… Lire la suite »

audrey
audrey
3 décembre 2021 15h35

Bonjour à toutes et tous, La conférence de lancement de la thématique 2 a eu lieu le 23 novembre 2021 ( vous pouvez la retrouver sur notre chaîne Youtube à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=5MnK31CwZCY&t=1000s ). Les différentes interventions, ont permis de soulever plusieurs questions. Les 3 semaines qui nous séparent de la conférence de clôture qui aura lieu le 16/12, doivent vous permettre d’échanger et d’apporter des analyses/solutions/propositions aux questions posées ! A continuation, nous vous proposons une liste de question (non exhaustives) pour lancer les discussions sur cette thématique : Quelle est la place spécifique faite aux femmes et… Lire la suite »

Emmanuel Hallard
Emmanuel Hallard
7 août 2021 15h45

INSTRUMENTS DE REGULATIONS POUR LIMITER LA CONCENTRATION FONCIERE ET ATTRIBUER DES TERRES AGRICOLES A DES USAGES PRIORITAIRES ET DES PRATIQUES PRIORITAIRES. Emmannuel Hallard. Il existe de nombreuses mesures légales, politiques pour une meilleur répartition des terres, et l’accès à la terre par un plus grand nombre, au lieu de la concentration foncière actuelle. Pourquoi les pouvoirs politiques dominants protègent les propriétaires fonciers dominants et comment endiguer ce phénomène? La corruption et la captation de l’espace commun par des groupes particuliers, la mise sous tutelle du pouvoir public par des puissances privées ? Je cite Raphaël Glucksmann ” pareille interpénétration des… Lire la suite »

Christian Castellanet
13 août 2021 12h23
Répondre à  Emmanuel Hallard

Merci Emmanuel pour ces pistes intéressantes. L’idée dun plafonnement des surfaces est certainement à retenir. Je suis par contre plus réservé sur la fixation d’un quota de zones de pâturage, dans le cas des pays sahéliens par exemple les gouvernements encouragent de fait les agriculteurs et les entreprises d’agro business à étendre leurs cultures dans des zones de parcours coutumiers utilisés et gérés par les éleveurs transhumants, et cela crée de trés fortes tensions sociales. Il faut plutôt encourager des accords négociés entre communautés, avec l’appui impartial de l’administration et de la justice…

Robert Levesque
Robert Levesque
1 septembre 2021 9h03
Répondre à  Emmanuel Hallard

Quelques commentaires: Un observatoire foncier est tout à fait nécessaire pour connaître les propriétaires fonciers (c’est-à-dire les propriétaires des terres et des bâtiments agricoles). Il est tout à fait nécessaire pour connaître également les personnes qui mettent en oeuvre les droits d’usages agricoles qu’ils soient fermiers ou propriétaires fonciers. Un tel observatoire, du moins en Europe, est tout à fait envisageable à partir des cadastres et des déclarations de surface que renseignent les agriculteurs, les paysans pour recevoir les aides directes de la PAC (politique agricole commune). Toutefois, les personnes qui détiennent les droits d’usage agricole (propriétaires fonciers ou locataires)… Lire la suite »

Sanou Fatouma
Sanou Fatouma
29 juillet 2021 19h04

Bonjour et merci pour ce 3ème webinaire, Svp au regard des interventions de Mr Michael Taylor, Mr Rajagopal, Mme Glory Luong, 1) que dire de cette tension politique où des groupes sociaux (politiquement dominant) ne sont pas en faveur d’une non privatisation des communs, d’une non concentration des ressources, d’une répartition équitable du foncier, de changement de paradigme dans nos relations avec les non humains et entre humains ? 2) quelle marge de rééquilibrage politique quant les élus politiques, les détenteurs de pouvoir, les chefs… ne sont pas soutiens de ces changements de paradigme, eux et leur réseau social et… Lire la suite »

Alonso Batista dos Santos
Alonso Batista dos Santos
29 juillet 2021 17h02

No Brasil ontem foi o dia do Agricultor e essa foi a imagem que o presidente postou para comemorar o dia do agricultor fazendo alusões ao número de “invasões” que diminuiu no seu governo.
Depois de forte reação dos movimentos sociais o governo retirou a imagem das redes sociais.
Foi uma ameaça explicita à luta pela terra.

A Contag lançou uma nota repudiando essa postagem.

Dia_do_agriclutor_28.07.2021-Instagran Governo Federal.png
El kabir El Miloudi
El kabir El Miloudi
28 juillet 2021 0h36

Salut à toutes et à tous, Pour vous mettre au courant des terres communautaires ou colléctives, je mets à votre disposition un aperçu sur le déroulemnt et l’évolution de la situation au Maroc. 1- Aperçu historique : Avant l’avènement du colonialisme dit  « protectorat » Français et Espagnol en 1912 les terres, les sources d’eau, les forets, les mines … étaient gérées de manière collectives suivant des normes coutumières.  Elles étaient inaliénables, aucune opération de vente ou de location  n’est permise puisqu’elles appartiennent à la communauté dite  tribu ou  confédération (ensemble de tribus).Leur exploitation est assurée par le biais de l’usufruit ou de… Lire la suite »

Christian Castellanet
13 août 2021 12h11
Répondre à  El kabir El Miloudi

Bonjour M El Miloudi, merci pour votre témoignage; pouvez vous donner plus de précisions sur la date où cette nouvelle loi n° 17-62 a été adoptée, son contenu et ses conséquences concrètes ? Egalement quelles sont els organisations qui se sont mobilisées jusqu’à présent ?

El kabir El Miloudi
El kabir El Miloudi
16 août 2021 1h55

Bonjour Mr Christian, Tout d’abord je tiens à vous remercier pour  l’intérêt que vous accordez à ce qui se passe au Maroc, En suit, et en réponse à vos questions sur la loi 17-62 et  sur les ONGs qui suivent cette question,  je peux vous informer comme suit : 1)     La  loi 17-62 , relative à la tutelle administrative sur les communautés ethniques et sur leurs biens, a été publiée au bulletin officiel ( BO) n° 6807 du 26 Août 2019, 2)     Le Décret d’application n° 2.19.973 a été publié au BO n° 6849 du 20 Janvier 2020, 3)     Le contenu de la loi et du décret :… Lire la suite »

Gyan Kothari
Gyan Kothari
13 juillet 2021 12h54

Hello everyone, it’s great to see the online forum being used actively!  Ahead of our second webinar “Stories from the Ground” (Thursday, 15th July, 1pm UTC) I wanted to draw everyone’s attention to an interesting process that is currently taking place within the United Nations that relates to land and the governance of tenure. The Committee on Economic, Social and Cultural Rights (CESCR) that monitors the implementation of the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights is currently in the process of preparing a draft General Comment (26) to clarify the specific obligations of state parties relating to land… Lire la suite »

Pierre-André Duffrene
Pierre-André Duffrene
5 juillet 2021 13h08

**Message administrateur** Lors du webinaire plusieurs questions ou remarques ont été faites dans les commentaires du direct, vous les retrouvez ci-dessous. “Bonjours tout le monde, j’ai constaté que le droit à la terre est écrit nulle part dans la déclaration universelle des droits de l’homme et dans les deux pactes de 1966, comment peut palier à ça pour que les paysans jouissent pleinement de ses droits à la terre et ne sont plus réduits en main d’œuvres de bon marché” “Je voudrais savoir où le droit à terre pour les femmes a été réussi histoire de voir comment ils ont… Lire la suite »

Dernière modification le 11 mois il y a par Pierre-André Duffrene
El kabir El Miloudi
El kabir El Miloudi
28 juillet 2021 12h50

Bonjour Mr Pierre-André Duffrene, En réaction à votre intervention et plus exactement sur la question de l’existence ou l’absence d’un référentiel  onusien des droits humains et en particulier dans la déclaration universelle et les 2 pactes de 1966. Dans ce cadre je tire votre attention sur l’Observation n° 21 du comité des DESC qui traite l’article 15, paragraphe 1- a , relatif au droit de chacun de participer à la vie culturelle. Aussi le contenu de l’article 15 du pacte des DESC est déjà soulevé dans l’article 27 paragraphe 1 de la déclaration universelle des droits humains qui dispose que… Lire la suite »

Michel Merlet
Michel Merlet
30 juin 2021 13h04

Bonjour à toutes et à tous, je reprends ici le commentaire que j’avais fait à la fin de la première rencontre, en le développant un tout petit peu plus. Beaucoup d’éléments intéressants ont été évoqués par les conférenciers. Toutefois, je me demande si nous avons vraiment avancé au cours des dernières décennies. Aucun des conférenciers n’a parlé des échecs des “solutions” qui ont été proposées et parfois mise en œuvre. Pourquoi les réformes agraires du Mexique, il y a plus de cent ans, mais surtout pourquoi celles du bloc soviétique et celle très différente de la Chine (mais aussi la… Lire la suite »

Christian Castellanet
2 juillet 2021 17h18
Répondre à  Michel Merlet

Bonjour Michel, c’est une bonne question, qu’il nous faudra sans doute approfondir dans le séminaire thématique “Réforme Agraire”? On peut remarquer qu’il y a eu des réformes agraires relativement réussies aussi en Corée ou au Japon, un des facteurs clés de cette réussite a été l’adoption de politiques publiques en faveur de l’agriculture familiale, et en particulier de contrôle des prix et des importations pour réguler les marchés agricoles. Aux antipodes du néolibéralisme mondialisé actuel…

FREDERIC DEVE
FREDERIC DEVE
25 juin 2021 17h06

The Declaration UNDROP, very relevantly referred to in the presentation of this theme, is indeed a turning point in the recent history of small farmers, landless peasantry and poor rural dwellers. The core of the Declaration centres on the right to land, seeds and biodiversity, as well as several ‘collective rights’ . UNDROP establishes a series of obligations and recommendations for member states. The articles in the Declaration explain not only the rights of peasants but also the mechanisms and instruments for states to ensure them. It is hence a useful tool and argument in all struggles for land and… Lire la suite »

Sanou Fatouma
Sanou Fatouma
24 juin 2021 18h14

Bonjour. Merci pour ce premier webinaire. Quelques interrogations à partager s’il vous plaît.
Comment les groupes agricoles/ruraux vulnérabilisés génèrent (et rémunèrent) en leur sein et via des alliances, un ensemble d’acteurs qui vont contribuer à tisser des liens, questionner, autocritiquer, comprendre, expérimenter des socio-économies alternatives, rééquilibrer les rapports de pouvoir, créer des contre-pouvoirs etc.(avocats, juristes, animateurs, penseurs, artistes etc.) ?
Comment tentent-ils de créer/faire vivre un écosystème relationnel politique qui a été dénigré et brisé au cours du temps ?
Enfin, en rapport avec le programme, peut-on connaître les thèmes des prochains webinaires s’il vous plaît ?
Merci.

Christian Castellanet
26 juin 2021 15h54
Répondre à  Sanou Fatouma

Bonjour Fatouma, Je n’ai pas la réponse à votre première question, qui me semble t’il comprend plusieurs sous questions : Comment les ruraux marginaus (petits paysans et paysans sans terre) peuvent ils s’orgnaiser et financer eux mêmes leurs organsations ? Comment créer des alliances avec d’autres groupes pour arriver à influencer les politiques publiques? Je peux juste vous dire que le FLT a justement cette ambition de réunir et de faire dialoguer tous les citoyens concernés et notamment des urbains avec les mouvements et organisations paysannes existantes. Par contre, pour votre deuxième question, nous avons prévu de continuer la discussion… Lire la suite »

Alonso Batista dos Santos
Alonso Batista dos Santos
24 juin 2021 16h17

Outra ameaça foi a aprovação na noite de ontem, dia 23 de junho, na Comissão de Constituição e Justiça da Câmara dos Deputados (um projeto de lei precisa ser aprovado por essa comissão antes de ir para aprovação no plenário da Câmara) do Projeto de Lei 490/2007 que trata da demarcação de terras indígenas. Um dos itens aprovados diz que só tem direito a ter sua terra demarcada os povos indígenas que estavam em suas terras na data da promulgação da Constituição de 1988. O problema é que muitos povos indígenas foram expulsos das suas terras antes disso, por isso não… Lire la suite »

Christian Castellanet
26 juin 2021 15h58

Prezado Alonso, esta situação esta muito preocupante. Caso vocês tem material para alertar o publico, tipo video ou artigo, podemos divulgar lo no website do Forum, e também nas rede sociais…

Alonso Batista dos Santos
Alonso Batista dos Santos
26 juin 2021 23h30

Olá Christian
Um dos melhores materiais sobre a aprovação do PL na Comissão de Constituição e Justiça da Câmara dos Deputados é do Conselho Indígena Missionário – CIMI. Abaixo segue o link.

Bolsonaristas e ruralistas aprovam projeto que abre caminho a novo genocídio indígena

Alonso Batista dos Santos
Alonso Batista dos Santos
24 juin 2021 16h17

O MST, a Via Campesina, a CONTAG e vária outras organizações articularam a aprovação de Lei que impede o despejo de famílias no período da pandemia, mas os/as deputados/as que representam os grandes proprietários de terras conseguiram aprovar uma emenda que exclui da lei as famílias da área rural

Alonso Batista dos Santos
Alonso Batista dos Santos
24 juin 2021 16h17

Ainda sobre o Brasil é importante acrescentar que há vários Projetos de Lei que querem regularizar a grilagem de terras de grandes fazendeiros. São pelo três projetos que projetos que estão tramitando nesse momento no congresso nacional

jc.diepart@gmail.com
jc.diepart@gmail.com
24 juin 2021 16h12

Thank you Mr. Ardo Swo for pointing to the importance of demography in land policies. One of the big issue in the Mekong region (Cambodia, Laos, Vietnam and Myanmar), demographic growth and the need for land of future generation has not been factored in the making of redistributive and distributive land policy. It has been really problematic for current and future generation of farmers.

FREDERIC DEVE
FREDERIC DEVE
25 juin 2021 16h53
Répondre à  jc.diepart@gmail.com

Demographic growth indeed is a challenge for redistributive agrarian reforms.
In Latin America, for example, the many reforms that took place throughout the region in the 60s, 70s, 80s did not really take on board the fact that 20 or 30 years later the children of beneficiaries would be facing challenges of fragmentation of plots redistributive – with allocations per child sufficient for a sufficient annd viable, each, for family production unit – constraining this generation in its choices and possibilities, forcing many of them to out migration, etc.

jc.diepart@gmail.com
jc.diepart@gmail.com
24 juin 2021 16h11

Hi everyone. I fully agree with Prof. Praveen Jha. Global South can not emulate Global North. The migration context, agricultural policies (eg subsidies) and the industrialisation patterns are completely different in the South (now) than what prevailed in the North when they started their agrarian transition.

FREDERIC DEVE
FREDERIC DEVE
25 juin 2021 17h14
Répondre à  jc.diepart@gmail.com

I also fully agree. And the consequences of this entirely differenct situation are many. One of them is that there is a need for creative solutions, new types of struggles and collective actions, and innovations in the type of management of the commons by the peasantry movements. And there are emerging new types of struggles and occupation of land abusively grabbed, or potentially grabbed communal land. One example of this in the North is Notre Dame des Landes . But it cannot necessarily emulate struggles in the South – where new types of struggles are emerging and hopefully will propser,… Lire la suite »

Pierre Grg
Pierre Grg
24 juin 2021 15h59

This a first exploratory comment – just a note for test – 3 challenges from Ana Maria Franco 1 i did not note 2 digitalization of land 3 lawfare for private interest