Thème 1 : Les sans-terre et le futur des communs

Co-organisateur principal : Ekta Parishad

Le webinaire de lancement du Thème 1 a eu lieu le 24 juin, le prochain aura lieu le 15 juillet à 13h GMT à cette adresse : https://us02web.zoom.us/j/83728881626?pwd=Vy9zQmVVUWcyL3c2anovQndqdVB4QT09 

Retrouvez par ailleurs le calendrier complet des trois semaines de discussion à venir en bas de cette page. 

Vous pouvez également prendre part aux discussions en ligne qui ont lieu à la suite du webinaire en suivant ce lien.

Pour être tenu au courant des prochaines échéances par le biais de la Newsletter du forum et participer aux discussions, inscrivez-vous en suivant le lien ci-contre.


Présentation du thème

La pauvreté dans le monde est en grande partie un phénomène rural. Sur les 1,2 milliards de personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté (avec moins d’un dollar E.-U. par jour), environ les trois quarts vivent dans des zones rurales. La grande majorité de ces familles pauvres dépendent de l’agriculture pour leur subsistance et leur bien-être. Pour ces familles, la terre joue un rôle essentiel dans leur économie, leur culture et leur vie sociale. Elle détermine leur accès à l’alimentation, à l’habitat, à un revenu, au mode de vie qu’elle souhaite et leur statut au sein de la communauté.

Les femmes sont particulièrement concernées et constituent la majorité des sans-terre. D’une part elles sont les premières affectées par la perte des terres familiales, d’autre part elles sont souvent privées de droits par les systèmes d’héritage patriarcaux qui ne reconnaissent pas le droit des femmes à la terre.

Améliorer et sécuriser les droits des ruraux pauvres sur la terre et les ressources naturelles, en premier lieu ceux des sans terre et travailleurs agricoles, hommes et femmes, reste donc un enjeu crucial de notre époque.

Ces derniers temps, s’observe une tendance à la transformation des paysans et paysannes en travailleurs et travailleurs agricoles sans terre. Cela se traduit par des déplacements massifs, l’accaparement des terres, l’endettement, des coûts opérationnels élevés et la dégradation de l’environnement.

L’accès aux Communs que sont les terres, pâturages et forêts, dont dépend l’existence même des communautés nomades, pastorales et paysannes, est de plus en plus limité, voire parfois bloqué. Des phénomènes tels que le “Green Grabbing”, l’accaparement des terres par les conglomérats de l’agro-business et de l’agro-foresterie, signifient que les Communs traditionnellement gérés par les communautés locales disparaissent. Ce qui entraîne la perte de leur mode de vie pour ces communautés. La survie de populations entières, en particulier les minorités ethniques en Inde et en Asie du Sud-Est, et des pasteurs en Afrique sahélienne, dépend des Communs. Même dans les régions du monde dites “développées”, comme l’Europe, des pratiques de transhumance existent et sont menacées.



La première discussion thématique du Forum des luttes pour la terre et les ressources naturelles vise à explorer les multiples raisons pour lesquelles les communautés dépendantes de la terre forment les catégories parmi les plus vulnérables et marginalisées de la société. Elle examinera les impacts transversaux de la privation de droits terres, tels que l’augmentation de la pauvreté et des inégalités et les conséquences environnementales. Nous discuterons de la manière dont la privation de droits fonciers a des implications bien au delà du seul niveau local et touchent toute la société, y compris la sphère urbaine. Nous nous concentrerons également sur les solutions institutionnelles et dans le domaine de la gouvernance qui ont été proposées dans un passé récent pour traiter les questions de droits fonciers, telles que la Déclaration des Nations unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales (UNDROP).

La discussion sera introduite par des intervenant.e.s de différentes régions du monde impliqué.e.s dans les discussions multilatérales sur les droits fonciers, des militants d’Amérique du Sud, d’Asie du Sud et d’Afrique ayant une expérience directe des actions pratiques et des pistes pour améliorer cette situation. Le Forum des luttes pour la terre en dressera un tableau et tentera de proposer des feuilles de route pour la mobilisation et la solidarité futures au sujet des droits fonciers, de la gouvernance foncière et de la réforme foncière.

Ekta Parishad est un mouvement populaire de masse pour les droits fonciers qui compte 250 000 membres actifs sans terre. Il est considéré comme l'un des plus grands mouvements populaires de l'Inde et jouit d'un statut emblématique au niveau mondial. Ekta Parishad est connu pour plusieurs succès importants, notamment l'obtention de droits fonciers pour près de 500 000 familles, la création d'un leadership de base de plus de 10 000 personnes, la protection des forêts et des masses d'eau, et l'élaboration de plusieurs lois et politiques liées aux réformes foncières en Inde. Ekta Parishad est célèbre pour l'ampleur de ses mobilisations sociales, sa dernière mobilisation en 2018 ayant attiré 25000 personnes sans terre de toute l'Inde.

La discussion sur le thème 1 comprendra un forum en ligne et plusieurs webinaires. Le premier webinaire a eu lieu le 24 juin à 13h00 GMT et le prochain sera le 15 juilllet à 15h GMT.

Nous vous invitons à vous inscrire au forum en ligne en cliquant sur le bouton ci-dessous. Les participant.e.s recevront automatiquement les liens de connexion aux webinaires à venir. L’inscription au forum en ligne vous permettra également de partager vos réflexions, commentaires et suggestions sous différents formats (vidéo, message vocal, message texte). Les échanges seront traduits dans au moins 3 langues (anglais, français, espagnol).


Thème 1 : Calendrier

  • 1er Webinaire Thématique (webinaire de lancement) – 24 juin 
  • Première période de discussion en ligne – du 24 au 15 juillet 
  • 2e Webinaire Thématique – 15 juillet
  • Deuxième période de discussion en ligne – à partir du 15 juillet  
  • Webinaire de clôture thématique – date à déterminer fin juillet 
  • Envoi des documents de synthèse aux présentateurs et aux participants – Fin juillet
  • Webinaire de clôture général du Forum des luttes : approbation collective des documents de synthèse : fin 2021 / début 2022